Le Président de la République prétend que le troisième tour social n’a pas eu lieu. Sa provocation permanente dans ses paroles et ses actes démontre son mépris pour le monde du travail.

L’opinion publique ne partage pas la mise en œuvre des ordonnances sur le fond et sur la forme. Les derniers sondages le confirment, puisque 6 français sur 10 sont contre.

Depuis le mois de septembre la CGT s’est engagée dans la construction de la riposte sociale où les  journées d’actions interprofessionnelles des 12 et 21 septembre ont été les premières étapes.

Dans la continuité, la branche Routiers et activités auxiliaires de transports s’est inscrite dans cette logique pour contester les ordonnances à partir du 25 septembre. Les ordonnances concernent toutes les professions. Elles sont les premières remises en cause de notre modèle social et les prochains chantiers porteront sur la Sécurité sociale et la Retraite !

La bataille idéologique engagée par la nouvelle majorité présidentielle accentuera la fracture sociale entre les pauvres et les plus riches.

Opposons-nous à la régression sociale ! Portons le progrès social et économique !

Share This