Le lundi 17 octobre dernier un conducteur routier lituanien employé par la compagnie néerlandaise Samskip était retrouvé mort sur le parking du magasin IKEA de Metz.

Les conditions de vie et de travail des conducteurs routiers d’Europe orientale, exploités trop souvent par des compagnies d’Europe occidentale qui créent des filiales dans les pays de l’Est pour contourner leurs obligations sociales et fiscales, sont simplement inhumaines. Ils travaillent, mangent, dorment et… meurent dans leurs camions. Ils vivent ainsi durant de longs mois loin de leurs foyers ce qui les exposent à des risques psycho-sociaux. Ces conducteurs travaillent dans des pays d’Europe occidentale sans que leur soient appliqués les niveaux de rémunération ou les conditions de travail et plus généralement les lois du travail de ces pays.

Par6delà les compagnies qui les emploient ? les donneurs d’ordre, les chargeurs au sommet de la chaine d’approvisionnement ont une responsabilité dans cette situation.

C’est ainsi le cas d’IKEA que la Fédération Internationale des Travailleurs des Transports (ITF), à laquelle appartient la CGT Transports, interpelle la multinationale suédoise pour trouver une solution sans réponse sérieuse de sa part, depuis deux ans maintenant.

C’est pourquoi les militants de la CGT Transports seront mercredi 21 décembre prochain sur le parking du magasin IKEA de Metz, rue du trou au serpent, avec leurs collègues néerlandais de la FNV, Belges de la BTB, Luxembourgeois de l’OGBL, afin d’interpeller à la fois les clients et la direction du Groupe IKEA.

Ce déploiement s’accompagnera d’un point de presse qui aura lieu à 13.00.
#therealIKEA

Share This