image_printImprimer

La condamnation à six mois de prison avec sursis du traminot de Nice, suite à l’accident mortel d’un passager dans le tramway, est un véritable coup de tonnerre pour l’ensemble des conductrices et conducteurs de tramways.

Alors que le procureur et la partie civile, la famille de la victime, demandaient la réouverture de l’instruction et son élargissement à Alstom et à l’exploitant ;

Alors que la CGT dénonce depuis 2012 le fait que la VACMA (veille automatique à contrôle de maintien d’appui) produit, outre des TMS, de l’insécurité dans la conduite, ce que les accidents mortels de Montpellier (2012) et de Nice (2015) ont confirmé ;

Alors que le STRMTG a reconnu le bien-fondé de la position de la CGT et a affirmé que la VACMA était une cause de “surcharge cognitive “ qui pouvait amener les conducteurs à abandonner la veille pour se concentrer sur la conduite ;

Le tribunal a décidé de condamner le conducteur sans chercher à connaître les causes réelles de l’accident.

Les conductrices et les conducteurs ne doivent pas servir de bouc-émissaires judiciaire, de l’inaction des pouvoirs publics, des opérateurs et des constructeurs de matériel.

La CGT demande à l’ensemble de ses syndicats dans les réseaux concernés par l’exploitation de lignes de tramways de déposer, par le biais des CHSCT ou CSE, une Alerte pour “Danger Grave et Imminent” ou de poursuivre ce processus si cette alerte a déjà été faite.

Cette alerte, qui a été reconnue comme légitime ou n’a pas été contestée par les directions des réseaux de Bordeaux, Dijon, Lyon, Nice et Rouen, a déjà amené à des résultats concrets sur le système de freinage et/ou sur le dispositif de veille.

Cette alerte permet d’engager la responsabilité pleine et entière de la direction en cas d’accident et d’engager un programme de réduction des risques.

La FNST CGT et ses syndicats demandent :
  • La suppression de la VACMA.
  • La mise aux normes du Freinage d’Urgence associé à la veille.
  • L’ouverture d’une négociation au niveau de la Branche.

  Communiqué FNST-CGT procès de Nice (476,3 KiB, 4 hits)

Share This