image_printImprimer

La Fédération CGT des Transports réunie en Congrès, adresse à l’ensemble des salariés du transport un appel à la mobilisation et à l’action afin de gagner sur les revendications au sein de leur entreprise comme, plus largement, le progrès social.

Dans les entreprises du transport, les réorganisations du travail et leurs cortèges de suppressions de postes et/ou de licenciements se multiplient. Il s’ensuit une dégradation significative des conditions de travail à laquelle s’ajoutent systématiquement des remises en cause des droits et protections collectives, la modération, voire le gel des salaires et l’intensification des rythmes de travail.

Pas un secteur n’est épargné et chacun d’entre nous subit l’application d’une politique néolibérale qui fait de la recherche de profits et de dividendes « l’alpha et l’oméga » des politiques d’entreprises, à l’opposé des besoins de notre temps en termes de services publics, de mobilité et d’enjeux environnementaux.

La FNST-CGT appelle les salariés du transport à se réunir au sein de chaque entreprise pour construire un cahier revendicatif regroupant les préoccupations propres à leur champ d’activité. C’est sur ces dynamiques revendicatives locales que sera rendue possible la convergence des luttes, indispensable pour gagner la transformation sociale, pour vivre mieux !

L’engagement de chacune et chacun est une nécessité, tout comme l’est l’adhésion à la CGT.

La CGT porte des propositions alternatives. Il ne faut céder à aucune forme de résignation. Ce sont nos actions d’aujourd’hui qui construisent notre avenir. La nécessité d’action des salariés est grande face aux remises en cause des conquis sociaux, des droits collectifs et des services publics que nous subissons actuellement.

La FNST-CGT appelle l’ensemble des salariés et des retraités du transport à s’engager dans la mobilisation sociale dès le 19 avril prochain, première journée d’action nationale interprofessionnelle d’un processus de lutte qui s’inscrit dans la durée.

A l’arrogance et au mépris de classe, nous opposons la solidarité et la puissance du monde du travail, résolument engagé dans un combat pour une société plus juste et un monde de Paix.

Il ne tient qu’aux salariés, par leur engagement dans la lutte, de changer la donne et de gagner le progrès social. Le recul social ne se négocie pas, il se combat !

Clermont-Ferrand, le 13 avril 2018


  ADRESSE du 53éme Congrès de la FNST-CGT (81,9 KiB, 90 hits)

Share This